Un coussin pour un concours

La revue "Coudre c'est facile" du mois de septembre / octobre 2010 proposait un concours : faire un coussin.

Les lots (et oui c'est un concours) : une machine à coudre Bernina (trop bien, mais j'en ai déjà une), le logiciel My Label (bof pour moi, mais il pourrait intéressé une amie) et enfin, une boite de fils Madeira (ça, j'aimerais bien !!!).

Mes idées... très nombreuses !

Mes premières réflexions tournaient autour d’un thème que je chéri toujours beaucoup : la ferme. J’imaginais mettre en scène moutons, vaches et cie. Mais après une longue (très longue) pèriode de « cogitation » intense (surtout le soir au coucher et le matin au levé !!!), j’ai choisi d’exploiter une vieille idée : faire un potager…

Des poireaux en organdi, une citrouille très patch, une brouette presque vrai et des salades, des oignons, des fraises, une ardoise... Le coussin va-t-il être assez grand ?

Et bien non, le coussin n’était pas assez grand.

Enfin, ce n’est pas tout à fait exact, le premier coussin, « le brouillon » était de bonne taille mais pas super réussi ! Il était fait de lin et d’un tissu en lainage très campagne… et une fois monté, il ne plaisait pas du tout.

Alors, après un long moment de doute et de questionnement, j’ai changé mon fusil d’épaule et j’ai choisi de faire la base de mon coussin d’une matière utilisée par les jardiniers : la toile de jute et la ficelle.

Je suis plutôt satisfaite du résultat, même si comme à mon habitude, je trouve le produit fini, « pas fini » ! Mais il faut savoir s’arrêter, alors ! Advienne que pourra !

Mais revenons à mes légumes et fruits… et de leurs secrets de fabrication.

les poireaux                   

Je les ai fait avec de l’organdi écru, peint avec de la peinture pour textile. Après avoir roulé le tissu sur lui-même pour en faire un tuyau, j’ai cousu l’extrémité blanche avec du fil de lin. J’y ai rajouté des poils. Enfin, j’ai ciselé la partie verte, pour que le résultat ressemble à de vrais poireaux !!!

 

 

 

 

 

   

la citrouille

Elle est faite dans un tissu patch en coton. Je l’ai matelassé avec un fin molleton. J’en ai brodé le tour à la machine à coudre (vive Bernina) et j’y ai ajouté des tiges en ficelle recouvertes de fil vert (point zig zag) et une feuille en organdi.

  

 

 

Les salades

Rien de plus simple : elles sont faites dans du voile vert (2 teintes différentes) et du taffetas. Ce sont de simples carrés froncés individuellement et cousus ensemble. Après pour le reste tout est question de mise en forme. Facile, n’est ce pas.

 

 

  

Les fraises

Comme la citrouille, elles sont faites avec un tissu à patch 100% coton, de la feutrine verte pour les feuilles et un petit bout de cordelette. Ce sont 2 triangles montés ensemble, légèrement bourrés et froncés. Vient ensuite s’ajouter une bande rectangulaire de feutrine verte découpée et mise en forme autour d’un petit morceau de cordelette : la queue de la fraise.

  

 

Les petits pois

l'extèrieur des gousses est fait dans du tafetas et l'intérieur dans de la laine bouillie. Les petits pois sont des perles vertes.

 

  

 

 

 

 Et puis... pour le reste :

Des échalotes que je n’ai pas mis : elles ne me plaisaient pas, une ardoise qui n’avait pas sa place et une brouette que je n’ai pas faite mais que je garde en mémoire pour mes travaux futurs…

 

Et voilà le résultat !

 

  

 

Commentaires (1)

1. chantalma 05/12/2011

d'une magnifique beauté et d'un réalisme ++++ il nous tarde de manger tes legumes, félicittions à toi et merci pour les yeux
à bientot

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×